SEVENTEEN : JOSHUA, le gentleman mesquin

Nous sommes le 30 Décembre en Corée du Sud, c’est donc l’anniversaire de JOSHUA, membre du groupe SEVENTEEN. C’est un groupe vaste alors je vous propose de découvrir un peu plus chaque membre à travers ce portrait écrit.

Le membre à l’honneur aujourd’hui est JOSHUA, le gentleman mesquin.

JOSHUA est né le 30 décembre 1995 à Los Angeles, malgré le fait que ses deux parents soient coréens, il a vécu toute sa vie aux Etats-Unis et est très peu familier avec les coutumes coréennes. Il confie même avoir eu des difficultés à se faire à ce système de hiérarchie et a souvent été réprimandé pour ça lorsqu’il était stagiaire. 

JOSHUA a un talent pour les langues qu’on peut facilement lui envier : en plus de l’anglais et du coréen, JOSHUA parle très bien espagnol et apprend le japonais et le chinois pour lesquels il n’est pas mauvais.

Il est très bien élevé et a de bonnes manières, pour cette raison et aussi pour son allure de prince, JOSHUA a reçu le surnom de “gentleman” lors des débuts du groupe. Cependant, les membres considèrent que ce titre est faux puisque JOSHUA se révèle souvent très mesquin et moqueur. Malgré ça, il a été mentionné dans une vidéo YouTube comme l’idole de Kpop le plus poli aux côtés de Binnie et Seunghee (Oh My Girl). 

JOSHUA est de nature très solitaire, selon les membres, lorsqu’ils font des balades à vélo, il part loin devant et n’attends pas les autres. Son côté solitaire, lui a parfois valu d’être oublié par les autres membres lorsqu’ils partaient déjeuner. Il est très ordonné et aime bien que sa chambre soit rangé, les membres se moquent de lui en disant que sa chambre ressemble à une pièce d’exposition. 

Lors d’un épisode de « Going Seventeen » où les membres devaient dire ce qu’ils pensaient des autres, JOSHUA a dit à VERNON que s’ils ne discutaient pas en anglais régulièrement, il aurait sûrement oublié comment parler sa propre langue. Il a également remercié JEONGHAN d’avoir été là pour le soutenir lors des années d’entraînement car autrement il aurait abandonné. JOSHUA est également proche de DK avec qui il s’entends très bien.

Le parcours de JOSHUA est remarquable : voulant devenir chanteur, il a envoyé une vidéo d’audition à Pledis Entertainment et a quitté son pays, ses amis et sa famille pour une nouveau pays dont il ne connaissait presque rien. Il a intégré l’agence en 2012, un peu avant JEONGHAN. Les entraînements n’étaient pas simples et comme il était nouveau, qui plus est plongé dans l’inconnu, la solitude était difficile à supporter. JEONGHAN et lui étaient prêts à tout abandonner mais ils se sont empêchés mutuellement de quitter l’agence. C’est ainsi que JOSHUA débuta comme vocaliste secondaire et membre de l’unité vocale. 

Il fait partie des membres ayant fait le plus de progrès. Sa voix se stabilisa et il acquiert de la technique. Sa voix particulière et assez proche de celle de WOOZI, lui permet de partager ses paroles avec ce dernier. Dernièrement, lors de l’absence de SEUNGKWAN, JOSHUA a repris plusieurs de ses paroles, ce qui est époustouflant vu la position de SEUNGKWAN et sa voix unique.  

Sachant bien jouer de la guitare, JOSHUA ne manque pas une occasion de montrer ses talents. Lors des pré-débuts, il joue « Sunday morning«  de Maroon 5 sur scène, accompagné de sa guitare, mais également pour la reprise acoustique de leur chanson « Very nice«  ou bien son solo au concert « Ideal Cut« 

Son solo lui ressemble d’ailleurs énormément, la chanson « Can’t live with losing you« , est un morceau avec des airs de jazz qui est l’un de ses styles favoris, accompagné de guitare électrique et chanté exclusivement en anglais. On reconnaît JOSHUA à 200% dans ce titre et on ne peut qu’apprécier sa voix douce.

Pour l’album « TEEN AGE«  (2017), JOSHUA et VERNON avaient écrit une chanson nommée « Rocket« . Cette chanson parlant d’amour avait été présentée par VERNON comme adaptée à n’importe quel type de couple, véhiculant ainsi un message de soutien envers la communauté LGBT+. 

Le duo, participant à une émission en Chine, a révélé la version anglaise de la chanson, partageant ainsi de manière internationale ces paroles positives. 

En grand amateur d’artistes d’internet peu connus, JOSHUA partage ses découvertes avec les fans et les autres membres. Lors d’un live, il avait recommandé les chansons du chanteur MAX qui l’avait remercié sur les réseaux sociaux. C’est d’ailleurs lui qui a introduit Pink Sweat$, avec qui ils ont fait une collaboration, à DK.

Nous lui souhaitons un bon anniversaire, en espérant que cette année lui apportera le succès et le bonheur, autant dans sa vie professionnelle que personnelle et que le groupe connaîtra encore une année pleine de projets.

Journaliste : Emmaa1904
Source : SNS SEVENTEEN

Une réflexion sur “SEVENTEEN : JOSHUA, le gentleman mesquin

  • 30 décembre 2021 à 17 05 14 121412
    Permalien

    Très bon article bien renseigné!

    Répondre

Répondre à Anonyme Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :