K.WILL : Sincère et charismatique pour MOON INDIGO.

     Pour célébrer la sortie de la deuxième partie de son quatrième opus, compositeur, parolier et chanteur-interprète K.WILL s’offre aux questions des journalistes sur une journée entière, au sein même de la Starship Entertainment.

K.WILL

     Les journalistes sont accueillis par groupe d’une petite vingtaine, installés dans une salle de conférence ou les tables disposées en U sont présidées par un artiste qui parait à la fois très a l’aise et très curieux des questions à venir.

     Il remercie les journalistes de leur présence, n’hésitant pas à s’enquérir de leurs impressions concernant la clip vidéo de sa chanson titre, « 그땐 그댄 », diffusé quelques instants plus tôt. La raison de cette curiosité n’est pas anodine, car pour la première fois, le chanteur lui-même apparait en tant qu’acteur principal du clip.

      Les réflexions fusent amicalement, on sent les journalistes à l’aise, la réputation concernant l’ouverture d’esprit et la simplicité du chanteur n’est plus à refaire. Oui, le chanteur apparait convainquant et bon acteur; cependant, la majorité (des journalistes) est surprise par ces airs d’idole qui ressorte de son nouveau concept visuel. L’artiste lui-même s’étonne de cette réflexion, ne sachant trop qu’en penser. Il assure en riant que ce n’était pas le but visé, et qu’il n’essaye pas de se donner l’air plus jeune. Mais puisque l’impression semble générale, alors peut-être cela, pourra-t-il lui attirer l’attention des amateurs de Kpop, ce qui lui parait plutôt une bonne chose. (note de la rédaction : vous aviez déjà toute notre attention, cher K.WILL !).

     Plus sérieusement, l’artiste révèle avoir surpris son équipe lorsque, a l’évocation des acteurs qui figureraient dans cette nouvelle vidéo, il s’était porté volontaire naturellement. En riant, il avoue avoir senti un silence pesant suivre sa déclaration, mais finalement, il s’est avéré que les choses se sont très bien passées et que le résultat final est au-delà de ses attentes. Le réalisateur du clip travaillant dans la même compagnie, il se sent encore plus reconnaissant de tant de travail fourni pour lui faire justice. Il espère que les fans apprécieront cet effort. Et pour la petite information, non, cela n’a pas été tourné dans son appartement.

      Étant répute comme un chanteur à voix performant en live, on pourrait se demander pourquoi, a l’occasion de ce comeback, nous n’avons pas le droit à une performance musicale, comme la coutume le voudrait; c’est tout simplement un rhume qui l’empêche de nous faire profiter de sa voix. Il déclare d’ailleurs que depuis quelques temps, il prend beaucoup plus soin de lui-même. Il sait qu’il prend de l’age et qu’il lui faut être plus pointilleux sur sa santé et sur son travail, s’il veut pouvoir performer pendant encore longtemps. On sent beaucoup dans sa voix et son attitude une maturité nouvellement acquise, une assurance et une volonté qui, tandis qu’il promène son regard sur les personne présentes, intimident certainement malgré lui l’assistance. L’homme sait ce qu’il fait et ce qu’il vaut.

K.WILL

     Et c’est d’ailleurs là, la raison pour laquelle il prend son temps avant la sortie de chaque album. Quand on lui fait remarquer qu’il semble numériquement moins prolifique depuis quelques temps, il répond qu’aujourd’hui, ce qui lui importe est moins le nombre de ses activités que leur qualité. Pour ce dernier opus, il a particulièrement veillé à travailler ses textes et sa composition. Il estime qu’a son âge, la meilleure façon de rester dans la course est non seulement d’écrire, mais aussi de produire. Il compose, il participe plus que jamais, mais jamais sous la pression ni sous l’impératif. Pour toucher le cœur des gens, dit-il, l’important est que les choses viennent naturellement. D’ailleurs, c’est naturellement qu’est venu le titre de l’album, « MOOD INDIGO« . Il existe, selon lui, une clarté et une expressivité directe dans la langue anglaise qui, pour lui, correspondait exactement à son humeur du moment. L’indigo, pour lui, représente la simplicité et la profondeur des sentiments et des émotions provoqués par l’amour.

Les questions vont bon train pendant la durée de l’interview, et deux thèmes reviennent souvent dans les paroles de K.WILL; « naturellement », et « autrefois ». L’artiste décrit le performer d’autrefois différemment de l’artiste qu’il est aujourd’hui. Plus sûr de lui, plus posé, ses réponses sont tantôt surprenantes de franchise, tantôt touchantes de pudeur, mais toujours sincères. Non, il ne prévoit pas vraiment de passer devant la camera. Sa compagnie est devenue tellement grande, il existe des artistes qu’il n ‘a même jamais croisé; pour ceux avec qui il voudrait collaborer, cela lui vient sur le moment. Travailler dans une comédie musicale lui a fait comprendre qu’il y a différents types d’artistes, et que peut-être il a travaillé un peu trop dur, trop intensément par le passé.

     Le futur ? Et bien, la musique, évidemment. Et avec un sourire aux lèvres, il avoue qu’avant tout cela, le succès et tout le reste, il s’était imaginé vendre des tokbokki (nourriture coréenne) dans la rue, en chantant. Oui, en chantant, parce que c’est ce qu’il fait, et on espère qu’il le fera encore très longtemps.

Journaliste reporter : Dawn
Source : KSTATION TV / Starship Entertainment

Laisser un commentaire