SPILL THE BEAT : Contre la pression de la vie il est temps de quelques CHANGEs (changements)

This post is also available in: English (Anglais)

« La signification de mon pseudo peut être considérée comme la raison pour laquelle j’ai commencé à rapper. » – CHANGEs

(KSTATION TV vous recommande de lire les chansons de l’artiste pour une lecture tout en musique !)

~ Un artiste en quête de développement :

En Corée, on considère le moment où on « commence » a faire de la musique comme le moment ou on a crée des beats ou ses premières paroles. C’est un professeur d’école qui, au cours d’une discussion, apprend a BAE Jong Min, qu’à l’étranger nous comptons à partir du moment où l’on rap, que cela soit nos textes ou non.

BAE Jong Min comprend alors que son aventure musicale a commencé inconsciemment depuis 2011, lorsqu’il a commencé à s’entrainer. Mais c’est réellement depuis 2017 que BAE Jong Min crée ses textes et fait naitre son nom de scène: CHANGEs.

« Le hiphop a le pouvoir de faire changer les gens. C’est ce que j’ai appris via le rap. » – CHANGEs

Une fois lancé dans la pratique du hiphop, CHANGEs ressent en lui ce pouvoir. Touché par la performance et les textes d’artistes comme GARY du duo LEESSANG ou encore le groupe LEGIT GOONS. Il dit que s’il est celui qu’il est aujourd’hui, c’est surtout grace à eux.

Il dit que pour lui, le titre « CLOWN » de LEESSANG fut comme une thérapie.

Si le nom de CHANGEs s’orthographie avec un « s » en minuscule, c’est pour une raison bien pensée :

« Avant de prétendre vouloir changer les gens, je dois être le premier à changer […] une fois que je serais prêt à prôner de belles valeurs et le changement, alors je pourrais changer et affirmer comme étant « CHANGES » » – CHANGEs

Ce changement, il en parle dans son titre « REAL NAME » sortit de sa première mixtape « AN IMPERFECT« . Ce titre nous raconte son histoire et son « lui » du passé. Bien qu’il soit attaché à toutes ses musiques, « REAL NAME » lui reste spécial. Tel un journal intime, il y a déposé son histoire. C’est comme ça qu’il s’est lancé dans l’aventure d’une « nouvelle vie ».

Puis d’un ton plus sobre il nous avoue :

« J’aimerais bien redévelopper « REAL NAME » car j’ai fait des fautes de grammaire dans le refrain. C’est un de mes professeurs d’école qui me l’a fait remarquer et il m’a dit « Cette partie est grammaticalement incorrecte ». […] Je pourrais la refaire dès maintenant mais j’attends le bon moment afin de ne pas perdre le sens premier du titre. Et je me dis que ne pas corriger cette chanson serait aussi un moyen pour les gens de voir mes progrès. » – CHANGEs

 

https://soundcloud.com/5bwbnyndpsg0/an-imperfect5

~ Nouvelle année, nouvelle mixtape :

Le 4 janvier 2020, la première mixtape de CHANGEs « AN IMPERFECT » et ce n’est qu’1 an plus tard que la deuxième « 사랑하는 만큼 » (Tout comme je t’aime) est sortie (sortie le 11 janvier 2021). Une mixtape qui parle d’amour. Mais ici on ne parle pas vraiment d’amour entre deux protagonistes mais plutôt des preuves d’amour ou des actions que l’on peut faire par amour. Les titres n’apportent donc pas de sujets amoureux directement, mais ont les suggéré fortement.

Au-delà d’une simple écoute, CHANGEs espère que les auditeurs auront du recul pour réfléchir sur les sujets abordés.

« Pendant l’année qui s’est déroulée entre les deux mixtapes, j’ai pensé « comment je peux prouver ma valeur aux autres? ». »- CHANGEs

L’année 2020 a été un nouveau chapitre pour le jeune garçon. C’est cette année-là, qu’il quitte sa famille et s’installe seul sur la capitale. C’est quand ses liens avec son passé se sont coupés qu’il a vu naître en lui un grand sentiment de solitude pour la première fois. Puis suite à la rencontre d’une personne avec qui il est entré en relation, il a alors appris que l’amour se traduit aussi par des actes dans la vie de tous les jours. L’amour ne se traduit pas forcément par un « date » mais dans nos actions qui impacte le monde qui nous entoure.

Découvrez ci-dessous la deuxième mixtape de CHANGEs « 사랑하는 만큼 » (Tout comme je t’aime)

~ Un message très special :

Le jeune artiste a un message très précis à délivrer à ceux qui prendront le temps de l’écouter :

« Je voudrais m’adresser à ceux qui vivent en Corée du Sud. La plupart des étudiants ici vivent une vie sans but précis, ils vivent dans la sécurité, au point de parfois même abandonner leurs rêves juste pour se faire de l’argent. Je pense que c’est le côté sombre de la Corée du Sud. C’est parce que leur vie a été contrôlée, presque forcée, par des adultes depuis leur plus jeune âge. Depuis tout petit j’ai vécu entouré par les dires qu’il fallait « entrer dans une bonne université et y travailler dur était le moyen pour avoir une bonne vie ». Les adultes ont tendance à laver le cerveau des plus jeunes. C’était mon cas aussi. Au lycée, c’était chaque jour 8h du matin jusqu’à 10h du soir à l’école puis l’académie jusqu’à minuit. Encore aujourd’hui les étudiants en Corée vivent cette vie répétitive et peu agréable sans vraiment savoir ce qu’ils veulent faire en fin de compte. Cependant, pendant que certains vont dans des grandes universités, et trouvent un travail de renom, d’autres n’ont pas cette chance. J’ai personnellement beaucoup de problèmes a joindre les deux bouts pour payer ne serait-ce que les frais d’entrée dans ma propre université. Cette dure réalité me fait sentir comme être au pied du mur. Mais je veux être de ceux qui brisent ce mur. Le monde de l’autre côté du mur est légèrement moins sombre mais une petite lumière peu s’y dessiner. J’espère que les nouvelles générations d’étudiants coréens oseront étudier ce qu’ils aiment. Ce changement, ce n’est pas moi qui l’apporte mais je me sens triste et désolé de voir aujourd’hui des jeunes qui comme le moi plus petit portent leurs cartables et devoirs jusqu’à 1h du matin. J’espère qu’un jour la société comprendra qu’il n’y a pas qu’un seul chemin dans la vie et que l’on peut aussi être heureux en faisant ce que l’on aime faire. » – CHANGEs

Et d’un ton un peu plus actuel, CHANGEs ajoute :

« Une dernière chose ! Il y a un dénommé « COVID-19″ qui se balade et nous gâche la vie. Dans cette situation-là, il est important de garder espoir et énergie. Vivons une belle vie sans perdre espoir. Un jour on retrouvera une vie plaisante. Soyons fort en vue que ce jour vienne. Peace ! » – CHANGEs

CHANGEs prépare son départ au service militaire pour mars 2021. En attendant il souhaite faire un maximum de musique et à son retour pourquoi pas réaliser un clip et d’autres projets plus ambitieux.

Restez donc bien connecté à CHANGEs sur les réseaux sociaux car il semblerait qu’il soit loin d’avoir fini de nous surprendre:

SoundcloudInstagram

Journaliste : Waterice
Source : CHANGEs

This post is also available in: English (Anglais)

Laisser un commentaire