SEUNGRI : Une 10ème audience pour la 9ème accusation

This post is also available in: English (Anglais)

Ce 19 février, SEUNGRI, ancien membre du groupe BIGBANG, a assisté à la 10ème audience du tribunal militaire dans le cadre de son procès.

SEUNGRI

Ce procès dans lequel SEUNGRI fait face à 9 accusations (tel que médiation de la prostitution, détournement de fonds, jeu illégal à l’étranger …) est très suivi. Au cours de l’audience, les deux parties ont été invités à présenter des preuves concernant la nouvelle accusation émise contre SEUNGRI, lors de la 9e audience : Menaces et violences organisées en gang.

L’accusation a montré des images de vidéosurveillance du 30 au 31 décembre 2015, lorsque l’incident en question a eu lieu. Dans cette séquence de vidéosurveillance, SEUNGRI est vu en train de parler avec la victime présumée, dans une pièce privée d’un établissement. Ensuit un groupe d’individus, dont les membres des chat room de SEUNGRI, sur kakaotalk, Jung Joon Young et Choi Jonghun, sont arrivés. Environ 10 minutes après, l’ancien PDG du «Burning Sun», Yoo In Suk, arrive sur les lieux.

Peu de temps après l’apparition de Yoo In Suk, 4 autres individus, soupçonnés d’être des membres de gangs, sont visibles sur cette vidéo. Quelque temps plus tard, les 4 membres du gang sont ensuite repérés dans une vidéo de vidéosurveillance en plein air avec la victime. 6 à 7 minutes plus tard, lorsque la police arrive sur les lieux, les membres du gang sont introuvables. De plus, des reportages de différents médias, ce 19 février, ont révélé que sur les deux victimes qui avaient été violemment menacées par le « gang » de SEUNGRI, lors de cet incident, l’une d’elles était prétendument employée d’une grande agence de divertissement.

L’accusation a ensuite présenté des preuves des messages Kakaotalk que SEUNGRI avait envoyé sur la chat room le lendemain. Dans ce fil de discussion l’ancien responsable de YG Entertainment, Yang Hyun Suk, ainsi que le responsable de la direction de l’autre agence de divertissement (de la victime présumée) étaient présent.

Du côté de la défense, l’avocat a largement rejeté la validité des preuves présentées par l’accusation. SEUNGRI nie, également, actuellement 8 de ces 9 accusations criminelles et a partiellement admis l’accusation de transactions financières illégales à l’étranger.

Il a également été rapporté que parmi les membres de la chat room de SEUNGRI, Jung Joon Young était présent à cette 10ème audience en tant que témoin.

Journaliste : Shawn
Source : Sports Kyeonghyang

This post is also available in: English (Anglais)

Laisser un commentaire