B.I. : Le passé n’est pas encore enterré

This post is also available in: English (Anglais)

B.I. s’est excusé d’avoir sorti un nouvel album au milieu de problèmes inconfortables.

B.I pour « Arena Home Magazine » 2018

L’agence de B.I., IOK Company, a publié une longue déclaration sur son site officiel dans l’après-midi du 8 juin.

« Nous avons reconnu nos erreurs passées et nous ne pouvions pas annuler ce qui s’était déjà produit, mais nous avons réfléchi à des moyens d’aider le monde en tant que travailleur social plus approprié pour le reste de notre vie. Nous espérions que l’influence de l’artiste conduirait à un mouvement qui profiterait à la société. » a déclaré IOK Company.

« Nous espérions que cela pourrait conduire à un mouvement qui aiderait, même un peu, la société. Dans cet esprit, notre artiste a sorti un album de donation « Midnight blue« , et nous pouvions sentir que la musique pourrait être un mouvement et un ajout plus important à la société que nous ne le pensions. Nous avons récemment sorti un nouvel album parce que nous voulions vous montrer un côté plus musical que ce que il avait préparé jusqu’à présent. Nous nous excusons de vous avoir montré la situation actuelle car nous avons récemment sorti un nouvel album au milieu de problèmes inconfortables de l’artiste. »

« Nous serons aux côtés de notre artiste afin qu’il puisse vivre en tant que membre mûr dans la société, avec des excuses sincères et une attitude selon laquelle, nous ne penserons pas au passé et feront en sorte de ne pas répéter d’anciennes erreurs, à aucun moment ».

B.I. avait déjà été mêlé à des allégations d’achat de drogue en juin 2019. À l’époque, B.I. avait déclaré: « C’était si difficile et douloureux que je voulais m’appuyer sur quelque chose auquel je n’aurais pas dû, même pas faire attention. J’avais juste peur », a-t-il expliqué. Cependant, alors que la polémique continuait, il a quitté le groupe iKON et a mis fin à son contrat exclusif avec YG Entertainment.

Depuis, B.I. a été nommé directeur interne par son agence IOK Company en septembre de l’année dernière, et a sorti son premier album solo « WATERFALL » le 1er juin. Cependant, le bureau du procureur du district central de Séoul a inculpé B.I., sans détention, pour infraction à la loi sur le contrôle des drogues le 28 avril et a admis avoir inhalé de la marijuana. La reprise des activités a donc fait polémique.

La première audience de B.I aura lieu le 9 juillet.

Journaliste : Shawn
Source : IOK Company

This post is also available in: English (Anglais)

Laisser un commentaire