HENRY PRINCE MAK : D’un groupe de kpop « underrated » a une star de cinéma

HENRY PRINCE MAK, que les fans de kpop connaissent sous le nom de PRINCE MAK du groupe JJCC, est devenu une star du cinéma chinois après avoir quitté le groupe.

HENRY PRINCE MAK

C’est dans les pages du magazine Rolling Stone India que l’acteur chinois retrace sa vie et ses différentes activités.

Dans une chambre d’hôtel à Shanghai, le journaliste de Rolling Stone India a rencontré l’acteur. Ca première impression est de rencontrer un jeune homme normal, épanoui, souriant et qui a hâte de répondre aux questions de celui-ci.

« Je suis un artiste et je suis ici pour montrer que même les gens normaux peuvent réaliser ce qu’ils pensent être impossible. »

Tout d’abord, comme une introduction, HENRY PRINCE MAK commence par raconter

« Je crois que beaucoup de gens savent que je suis un chinois né en Australie qui a fait ses débuts en Corée avec le groupe de Kpop JJCC. J’ai passé mon enfance en Australie comme un enfant asiatique normal, et mes parents voulaient que je poursuive quelque chose de plus professionnel, comme devenir médecin ou architecte. Mais rien de tout cela ne m’attirait. Alors je suis parti sur la route, poursuivant mes rêves d’être chanteur ou acteur. »

Sur le chemin qu’il a choisi de prendre et qui n’a pas été le plus simple, HENRY PRINCE MAK confit qu’il s’est donné les moyens de poursuivre ses rêves, ne prenant pas les choses à la légère pour vivre ce qu’il vit actuellement. Le moment qui a tout changé a été la rencontre avec son mentor, son professeur et la personne qui l’a fait entrer dans cette industrie M. Jackie Chan.

« Je suis reconnaissant de l’avoir rencontré et je suis heureux d’être un gars très chanceux. »

La chance et le travail ont propulsé la renommée d’HENRY PRINCE MAK et l’ont finalement propulsé au rang de célébrité. Mais la célébrité n’est pas facile, elle s’accompagne de responsabilités.  « Je pense que c’est la chose la plus importante. Mais je pense aussi que ma plus grande responsabilité est de faire de la bonne musique, de bons films et de rendre tout le monde heureux. En tant qu’artiste, j’espère divertir les gens. Je veux envoyer un message : même une personne normale, un enfant normal, peut faire des choses extraordinaires, vous savez. Si vous avez un rêve, poursuivez-le. J’étais juste un garçon chinois ordinaire en Australie. Je n’avais pratiquement rien, je ne savais rien de la Corée et je ne savais rien de la Kpop. Je suis juste allé là-bas en suivant mon rêve et j’ai fait mon truc.« 

Le choix que l’artiste à fait, l’on obligé à quitter sa famille et durant l’interview, il exprimera le fait que s’il pouvait revenir en arrière il aimerait  revenir en enfance car pour lui les choses sont plus facile quand on est enfant et aussi il pourrait passer plus de temps avec ses parents, étant séparer d’eux pendant de longue période depuis qu’il est parti de chez lui pour réaliser ses rêves.

HENRY RPINCE MAK

Le journaliste le fera revenir sur son expérience dans l’univers de la kpop, en passant par la vidéo YouTube que le jeune homme a partagé en parlant de son expérience, et pas de que des bons côtés.

Je ne dirais pas que c’est une rage ou quoi que ce soit. J’aime juste partager mes expériences avec les gens et je veux que plus de gens sachent ce qui se passe dans la Kpop. Je veux dire, pas seulement la Kpop. Mais tout dans la vie n’est pas tout bon. N’y a-t-il pas du bon et du mauvais dans tout ? Et je sais que beaucoup de gens, même autour de moi, beaucoup d’enfants, ou même mes cousins, veulent devenir des stars de la Kpop. Je veux juste leur faire savoir et leur faire prendre conscience de ce à quoi il faut faire attention et à quoi s’attendre, pour les aider un peu en cours de route. Je pense que j’ai beaucoup d’expériences que je peux partager avec les gens. »

Puis l’interview passera sur son actualité, car HENRY PRINCE MAK est devenu acteur en Chine, sur le genre de film que l’acteur préfère.

« Je dirais que je suis un acteur qui travaille dur. J’ai fait beaucoup de films d’action, et je ne suis pas quelqu’un qui, vous savez, fait du kung-fu depuis qu’il est jeune. Je n’ai commencé à développer ma confiance qu’après avoir rencontré Jackie Chan. Donc, maintenant, je fais des films d’action. Je crois que 90% des films que je fais sont des films d’action. Et oui, pour moi, c’est assez difficile. Vous savez que vous devez vous battre; vous vous blessez et des choses comme ça. Mais c’est aussi très gratifiant au final de se voir battre 100 gars à l’écran. »

« J’aime faire des films d’action, mais ce n’est pas que je veux seulement faire. C’est juste une coïncidence si le tout premier film que j’ai fait était « Operation Red Sea« , et c’était très important en Chine. Je pense que c’était en 2018. C’était le film le plus rentable au box-office en 2018. Et il a également été nominé pour un Oscar. Donc, ça a vraiment bien marché. Et à cause de ce film, j’ai fini par avoir beaucoup d’emplois. Mais tout était à peu près lié à l’action. Et puis le prochain grand film que j’ai fait était « Raging Fire« , qui a également explosé, puis est venu « The Sniper » et beaucoup d’autres films que j’ai fait. »

« Actuellement, il y a cette comédie musicale que je fais. Je joue le rôle principal, donc, oui, je me sens très chanceux. De plus, j’ai rencontré beaucoup de gens sympas et j’ai fait beaucoup de bons films.

L’interview se terminera bien sûr par l’avenir, les projets de l’artiste, qui en a beaucoup et ne compte pas s’arrêter.

« Oui, actuellement je fais une comédie musicale. C’est une très, très grande comédie musicale en Chine. Et nous ferons le tour de la Chine. Nous espérons faire une tournée en Inde et peut-être ailleurs. C’est ma première comédie musicale, et c’est extrêmement difficile pour moi. Je n’ai jamais fait de comédies musicales auparavant. Je n’ai aucune expérience. Mais c’est amusant. Quand j’étais au sein de JJCC pendant trois ans, j’étais chanteur. Et puis je suis parti en solo. Je fais des films depuis quatre ans maintenant. Et, je veux juste vivre quelque chose de différent. Donc, je fais cette comédie musicale. De plus, j’ai beaucoup de films qui ne sont pas encore sortis. Ouais, j’ai déjà fait plus de 10 films, et je pense que seulement trois ou quatre sont sortis. Donc, il y a beaucoup de choses à venir. Et après la comédie musicale, j’ai aussi un autre film à tourner, et j’espère que l’année prochaine je pourrai sortir une autre chanson solo. »

HENRY PRINCE MAK

HENRY PRINCE MAK est un exemple pour tout artiste venant de petit groupe de kpop et qui rêve de faire carrière, le plus important est le travail. De même pour beaucoup de jeune, il transmet un espoir que les choses sont possibles si on prend le temps de se donner les moyens, de travailler et d’y croire.

L’intégralité de l’interview : ICI

Journaliste : Shawn
Source : Rolling Stone India

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :