SPILL THE BEAT : Le flow MECHILLING

This post is also available in: English (Anglais)

Un mix entre son surnom « Mechi » et le mot anglais « Chilling » (se détendre), aujourd’hui nous découvrons la musique de MECHILLING un peu plus en détails !

(KSTATION TV vous recommande de lire les chansons de l’artiste pour une lecture tout en musique !)

~ Un mix parfait :

En avril 2019, Sang-Young Chang dévoile son premier single sous le nom de MECHILLING. Cette même année, c’est un total de 5 singles qui sont publiés sur les sites de streaming musicaux. « GENESIS COUPE », « SOKOMODE », « MUGIRYUK », « DELUSIONAL » et « ILLBOMB » signent donc le début de l’aventure musicale de l’artiste hiphop passionné depuis le lycée.

En perpétuelle évolution, MECHILLING ne se contente pas de s’installer là où il se sent bien. Il dit étudier et réfléchir profondément sur l’évolution du hiphop au cours du temps.

« […] mon style a donc évolué avec le temps. Je ne veux pas m’arrêter dans un style de musique qui est toujours le même. Mais je reste quand même attaché au style hiphop » – MECHILLING

Il raconte que ses doutes sont sources de ses changements. Une envie de rester à un bon niveau et de faire une musique qui ne vieillit pas au cours du temps. Critique, quant à son propre travail, l’artiste se veut toujours en perpétuel évolution, musicalement mais aussi humainement.

MECHILLING grandit en Caroline du Nord aux USA, et son intérêt pour la musique grandit avec les années. Jusqu’à ce qu’il rencontre un ami, CP, qui l’aidera à réaliser son premier single « DELUSIONAL« . A cette occasion, il réfléchit à en faire sa profession.

Son modèle, ALLEN IVERSON est un basketteur de NBA.

« C’était un gars super cool, il a eut un grand impact (sur moi), pas seulement dans le monde du rap, mais il était le leader de deux mondes (…) » – MECHILLING

Ses inspirations musicales se tournent, elles, vers des artistes comme JAY Z, LIL WAYNE ou encore DRAKE.

Si on reconnaît une grande qualité de la part de MECHILLING, c’est bien sa capacité d’adaptation. Puisant très probablement parmi ses sources américaines et coréennes, qu’il soit en solo ou en featuring, il est capable de se retrouver dans des titres très gangsters mais également dans des mélodies plus « chill ». Il avoue être très intéressé par les collaborations, mais ces dernières ne s’arrêtent pas au monde de la musique, mais également aux autres arts. Il dit vouloir collaborer également avec des designers, peintres, architectes… Quiconque qui a sa propre personnalité artistique.

~ MECHILLING ne « chill: pas vraiment :

« Vivre et mourir comme une bonne personne. Et pourquoi pas être riche aussi » – MECHILLING

2 Albums et 12 singles officiels, comptez en plus les sorties de ses titres non-officiels sur Soundcloud et ses nombreuses collaborations à droite à gauche et vous comprendrez que la force de MECHILLING est sa productivité. C’est donc plutôt contraire à son pseudo « chill ». En réalité, le « chill » fait référence à son envie de créer des titres qui sont « chill » pour le public.

« Chill », j’espère que ma musique apaisera les gens. Sans forcément les enjailler mais j’espère que les gens pourront passer du bon temps avec, que cela soit en musique d’ambiance au autre » – MECHILLING

 

Faire bon usage de sa musique, avec un artiste comme lui qui s’ouvre et parle de sujets qui l’inspire comme la vie de tous les jours, l’amour, le basket, les rêves et les ambitions, la manière dont MECHILLING s’exprime nous permet de nous reconnaître dans certaines de ses paroles.

Récemment, et KSTATION TV a déjà écrit sur le sujet, MECHILLING a sorti un gros projet, un album « DRAFT DAY » en duo avec LOZIK.

C’est dans un club de Apgujeong (Séoul) que les deux artistes se rencontrent. MECHILLING fait le premier pas, le contact se fait et les rencontres se multiplient. Chacun dévouant un respect envers le travail de l’un et l’autre, ils commencent à réfléchir ensemble à un projet collaboratif, mais aussi avec d’autres producteurs.

« En dehors du projet « DRAFT DAY », un jour, (avec LOZIK) on discutait sur notre passion commune pour la NBA, puis on a commencé à écrire des paroles qui servent un grand nombre de références à ce sport, par des noms, des termes etc… On ne pensait pas que cela irait jusqu’à la création d’un album, mais à ce stade là on avait 3 ou 4 titres.. Au final on s’est décidé à en faire un EP avec quelques titres en plus. » – MECHILLING

Le visuel du projet est mis entre les mains du directeur artistique AMEN2YEMEN.SOKO. Le duo a exprimé qu’ils ne se sont pas mis la pression et qu’ils ont créé le projet de manière naturelle. Le projet a aussi été un moyen de rendre leur amitié plus solide.

MECHILLING parle plus en détails sur son album « DRAFT DAY » qui est sur le thème du basketball.

Comme dit précédemment, MECHILLING a vécu aux Etats-Unis. Là-bas, son passe-temps avec ses amis était le basketball. Il précise que dans sa ville, Chapel Hill, le divertissement était plutôt pauvre et ils n’y avaient pas mille et unes façons de s’occuper. Le sport qu’est le basket-ball était le meilleur moyen pour les jeunes et les générations plus avancées de se connecter et se rassembler.

Même s’il n’a pas de team préfèré, l’artiste hiphop se retrouve pas mal dans la team des Charlotte Hornet, ou encore les Lakers, une équipe qu’il supporte souvent quand il retourne aux USA avec son beau-frère.

« Dans la plupart de mes musiques je parle du fait de dealer entre les rêves et la réalité. Essayer de trouver du positive malgré la frustration ou la dépression en poursuivant mes rêves avec mes amis. » – MECHILLING

Et par « mes amis » on retrouve : le SOKOGANG.

~ SOKOGANG et ce qui est a venir :

SOKO, diminution de SOuth KOrea, est donc une bande d’amis qui se soutiennent dans des projets communs. Le SOKOGANG se compose donc de MECHILLING comme rappeur avec YEECK YA BOI, puis AMEN2YEMEN comme directeur artistique et XIU qui crée les couvertures et illustrations d’album.

Nous avons pu retrouver récemment l’artiste hiphop aux côtés de JAMES AN, LOZIK, YEECK YA BOI… Lors de ses collaborations, c’est la pré-production qui l’intéresse plus. Penser, ou découvrir l’idée des artistes avec qui il travaillera.

« J’aimerais mentionner particulièrement JAMES AN et GONHILLS, j’ai toujours été inspiré et éblouit par leurs idées, leurs travaux, et je suis reconnaissant d’avoir pu travailler avec eux. » – MECHILLING

Avant de parler de ses futurs projets personnels, MECHILLING dit:

« Je voudrais faire une dédicace à LOZIK, YEECK YA BOI, TRUE KIM, JAMES AN, GONHILLS et MACROHARD. » – MECHILLING

Beaucoup de projets en collaboration donc. MECHILLING prévoit un EP « KEEP DREAMIN OR COMPROMISE VOLUME 2 ». Il dit avoir déjà plusieurs musiques presque terminées. Il voudrait continuer sur ce projet jusqu’à cet été afin de sortir cet EP un peu avant le début de l’automne 2021.

Très bientôt, YEECK YA BOI rejoindra MECHILLING pour un double single au titre « VOYAGER » et « ASIANA FIRST CLASS » le deuxième titres composés par J NILLY, un membre du SOKOGANG également. Les chansons sortiront pour début juin.

« Je vais toujours m’en tenir à ma routine et améliorer le produit de ma musique et des visuels, faire de mon mieux, montrer mon évolution avec mes créations. » – MECHILLING

Et enfin et pas des moindre, une ligne de produits dérivés de « DRAFT DAY » arrivera très bientôt. Les designs ont été pensés par REVEALEYES.

Donc soyez à l’affût quand à ce qui arrive très bientôt du côté de MECHILLING alors restés connectés !

InstagramMelonApple MusicSpotify – SoundcloudYoutube

Vous pouvez aussi retrouvez le SOKOGANG sur YOUTUBE et INSTAGRAM.

Journaliste : Waterice
Source : Mechilling

 

This post is also available in: English (Anglais)

Laisser un commentaire