B.I : Censuré en Chine

Alors que les fans fêtent son retour sur la scène en tant que soliste, le succès de ses deux albums « WATERFALL » et « COSMO » ainsi que sa performance exceptionnelle au GRAMMY’s Global Spin, l’artiste doit faire face à la censure des médias sociaux chinois comme Weibo ou bien Douyin.

Depuis le 10 janvier, les réseaux chinois de l’idole sont tous bloqués avec le message suivant : « L’utilisateur a été temporairement suspendu pour avoir violé les règles de la communauté ».

Mis en place par le gouvernement en 2021, le « mouvement de redressement/rectification » mets sur liste noire ou interdit tout simplement plusieurs célébrités chinoises ou étrangères ayant des casiers judiciaires ou bien des scandales.

Le gouvernement espère avec ce mouvement que l’engouement pour les idoles et l’influence de la pop culture soit contrôlé sur leur territoire, adoptant plusieurs lois dans ce sens. Ils espèrent aussi protéger leur jeunesse en interdisant des images « efféminées » que les idoles masculines «promouvraient » ainsi que les achats excessifs de produits k-pop comme les albums achetés en masse. Ils espèrent aussi les protéger des scandales, contraire à l’éthique qu’ils souhaitent promulguer à la population.

Pour rappel, B.I avait été reconnu coupable d’avoir acheté et consommé des produits stupéfiants, condamné à 4 ans de probation. Ce scandale avait mis fin à sa carrière dans le groupe IKON ainsi que la fin prématurée de son contrat avec YG Entertainment.

Il n’est cependant pas le seul à être puni, l’ancien membre des EXO, Kris Wu a lui aussi fait face à cette punition ayant été arrêté pour viol. Et le membre des NCT Lucas, a lui a été mis en pause pour son scandale au sujet de rencontre « non-éthique ».

Journaliste : Anaïs
Source : SNS chinois

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :