BTS : Exemption ou non ?

Le sujet du service militaire des membres de BTS n’a pas encore été étudié lors de la rencontre de samedi.

Lors de la réunion de samedi entre les responsables de l’agence du groupe de garçons BTS, HYBE, et le comité de transition du président élu Yoon Suk Yeol s’est déroulée sans discuter de l’éventuelle exemption de service militaire du groupe, a déclaré un haut responsable, tout en laissant entendre que cela pourrait être discuté dans la nouvelle administration.

Il n’y avait « aucune mention du service militaire« , a déclaré aux journalistes, Ahn Cheol Soo, chef du comité de transition présidentiel de Yoon Suk Yeol, après sa visite au siège de HYBE samedi soir.

« C’est quelque chose qui devrait être décidé dans le nouveau gouvernement (Yoon) nouvellement lancé, après discussion avec l’Assemblée nationale »,

a déclaré Ahn Cheol Soo, laissant la porte ouverte à de futures discussions.

La rencontre avec le président de HYBE, Bang Si Hyuk, l’homme crédité du succès mondial du groupe de garçons de K-pop, Ahn Cheol Soo et son équipe ont principalement discuté de ce que l’administration Yoon pourrait faire pour l’industrie du divertissement et les startups en général. Bang Si Hyuk a déclaré que la pandémie induite par la COVID-19 a particulièrement nui à l’industrie du divertissement.

Il y a eu des spéculations selon lesquelles la réunion de samedi pourrait conduire à la suppression du plus grand obstacle à la carrière mondiale du groupe – le service militaire obligatoire. Tous les hommes sud-coréens valides sont tenus de servir dans les forces armées pendant une période d’environ deux ans. En focntion de leurs activités, les artistes, sportifs et autres cas peuvent prolonger leur enrôlement jusqu’à l’âge de 30 ans.

Cela signifie que JIN, le membre le plus âgé du groupe, doit s’enrôler d’ici décembre de cette année.

Il y a eu des discussions sur le fait que BTS, sans doute le groupe pop coréen le plus accompli en termes de succès mondial, devrait bénéficier d’une dérogation pour promouvoir l’image du pays sur la scène internationale.

La loi sur la conscription en Corée accorde de telles exemptions aux athlètes médaillés olympiques et aux récipiendaires de prix mondiaux en musique classique et en art, mais il n’y a aucune clause concernant les artistes pop. Plus précisément, la clause permettrait auxdites personnes de substituer leur service actif par des activités dans leurs domaines respectifs ; un footballeur doit poursuivre sa carrière de footballeur pendant les deux années et un violoniste doit continuer à se produire.

Il y a eu des plaintes de fans de K-pop selon lesquelles même les stars les plus accomplies ne peuvent pas bénéficier d’une telle clause, contrairement aux artistes de musique classique et sportifs. Lors de la réunion de ce samedi, Bang Si Hyuk a déclaré à Ahn Cheol Soo qu’il pensait que la société coréenne dans son ensemble « peut être un peu dépréciative envers la culture pop« .

Il y a actuellement un projet de loi en instance à l’Assemblée nationale qui, s’il est adopté, permettrait aux vedettes de la pop de bénéficier de telles exemptions. Le projet de loi n’a pas été adopté par la commission parlementaire de la défense nationale en novembre, les opposants affirmant que l’adoption du projet de loi susciterait la controverse d’être injuste envers les jeunes hommes des autres domaines.

Cette étude de loi va prendre du temps et l’assemblée nationale coréenne doit analyser si cela est juste ou non envers tous les coréens.

Journaliste : Shawn
Source : SNS HYBE, Korea herald

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :